« Le fanatisme se nourrit du mol acquiescement de tous » - Laurette Alexis-Monet

dijous, 17 de juliol de 2014

EN FRANÇAIS DANS LE TEXTE

Israël poursuit sa boucherie sur les plages palestiniennes


Les navires israéliens ont fait feu à deux reprises vers une plage où des enfants jouaient au foot. Quatre sont morts alors quun cessez-le-feu de quelques heures est entré en vigueur depuis ce matin.


Gaza (territoire palestinien),envoyé spécial.

Ils étaient en train de s’amuser sur la plage, oubliant le temps d’une après-midi les désastres de la guerre. Des gamins qui n’avaient pas dix ans, qui couraient sur le sable, se roulaient dans l’eau. Pour une fois, le silence qui s’est abattu sur la bande de Gaza depuis plus d’une semaine n’était pas brisé par le sifflement aigu des missiles qui tombent, mais par leurs rires frais et joyeux. Quatre d’entre eux ne rigoleront plus jamais. Vers 16 heures, un missile puis un deuxième ont mis fin à leur jeu. La scène s’est passée juste devant notre hôtel. Les explosions ont été si fortes qu’ils ont fait trembler les murs du bâtiment. Lorsque nous nous sommes rendus sur la plage, les gamins gisaient sans vie, leurs corps éparpillés sur le sable, les chairs déchirées.

- See more at: http://www.humanite.fr/israel-poursuit-sa-boucherie-sur-les-plages-palestiniennes-547628#sthash.TGYkyriN.dpuf

L'OCCITANIE VUE PAR DES AMIS


Un òme bilingue (francés-occitan) se morís e arriba davant St Pèire.

-      Bon, la vòstra vida sus tèrra pas terribla : adultèris, blasfèmis, pas sovent a la mèssa...Vos pòdi pas daissar dintrar al paradís, mas vos pòdi far una flor : coma sètz bilingue vos daissi la causida entre l’infèrn francés e l’infèrn occitan.

-      Mas coneissi pas cap un e l’autre, me podètz assabentar ?

-      Alara, dins l’infèrn francés, vos meton dins una ola grandassa comola de pissolièr, de pichons esperits òrres e desagradius botan d’asclas jos l’ola, un dracon ven alucar lo fuòc e anatz còire la jornada tota. E cada jorn es çò meteis !

-      E l’infèrn occitan ?

-      Alara dins l’infèrn occitan, vos meton dins una ola grandassa comola de pissolièr, de pichons esperits òrres e desagradius botan d’asclas jos l’ola, un dracon ven alucar lo fuòc e anatz còire la jornada tota. E cada jorn es çò meteis !

Mas se volètz un bon conselh, a la vòstra plaça, prendrai l’infèrn occitan.

-      E perqué ? Es la meteissa causa !

-      Benlèu pas que :

Un jorn los pichons esperits fan la cauma

Un jorn las asclas son pas liuradas

Un jorn son las aluquetas que son de manca

Un jorn lo dracon es en RTT

Un jorn es malaut

Un jorn tròba pas pus l’ola

Un jorn an desbrembat de comandar lo pissolièr.